7h46 Food & Drink

Cérémonie du thé matcha : de quels accessoires avez-vous besoin ?

Cérémonie du thé matcha

La cérémonie du thé matcha est un rituel de réflexion, voire une expérience entre la culture et la spiritualité. Bien plus qu’une simple séance de dégustation, elle doit se faire suivant des règles précises pour honorer la tradition. En plus du déroulement de ce rituel très codifié, il est important d’utiliser des outils et des ustensiles adéquats afin de réussir la préparation de ce thé japonais. Pour votre première cérémonie, quels sont les accessoires dont vous devez absolument disposer ?

L’histoire de la cérémonie du thé matcha

La cérémonie du thé matcha est une tradition japonaise, mais qui trouve sa source en Chine. Du temps de la dynastie Tang, les feuilles de thé vert pur (Camellia Sinensis) étaient cuites à la vapeur, puis torréfiées et pulvérisées pour obtenir de la poudre appelée matcha. Celle-ci était ensuite mélangée à de l’eau et du sel pour être transformée en briques. Ce conditionnement facilitait leur transport et leur commercialisation.

Au Xe siècle, les moines bouddhistes avaient pour habitude de fouetter de la poudre issue des feuilles de thé vert dans de l’eau chaude. En effet, cela leur permettait d’améliorer leur pratique de méditation et les aidait à mieux se concentrer.

Vers le XIIe siècle, le moine Eisai, étudiant bouddhiste en Chine, ramena des graines de thé au Japon. Elles étaient célèbres pour donner des feuilles de la plus haute qualité. Une fois plantées sur les terres du temple de Kyoto, elles ne produisaient qu’une quantité limitée de feuilles de thé. C’est pourquoi le thé matcha était, à ses débuts, considéré comme un luxe.

Ce n’est que dans les années 1500 que la cérémonie du thé matcha a été associée à un véritable rituel formalisé, de la culture à la consommation, en passant par la préparation. Ce rituel a été mis en place par l’étudiant zen Murata Juko, puis popularisé par le maître Sen no Rikyu. Depuis, cette pratique a été retenue comme étant celle de la cérémonie du thé japonaise, connue sous les appellations de Chado, Sado, Ocha ou Chanoyu. Elle se base sur quatre principes :

  • l’harmonie (wa),
  • le respect (kei),
  • la pureté (sei),
  • la tranquillité (jaku).

Comme on peut le voir sur le site de Kumiko Matcha, la cérémonie du thé matcha met à l’honneur le wabi-sabi. Il s’agit d’un concept esthétique et spirituel nippon. À cette époque, elle était réservée à la gent masculine et uniquement aux Japonais. Aujourd’hui, beaucoup de femmes et de personnes venant des quatre coins du monde pratiquent ce rituel. La seule règle étant de respecter les exigences de la cérémonie.

Thé matcha accessoires cérémonie

Le glossaire des accessoires de base pour la cérémonie du thé

Pour se préparer à la cérémonie du thé japonaise, il est essentiel d’avoir du bon thé matcha bio et de disposer des accessoires, ou « dögu », utiles pour sa préparation. Vous en trouverez auprès de certaines boutiques spécialisées proposant un large choix de produits et même des kits complets.

Avant d’énumérer les différents ustensiles nécessaires à la cérémonie, il faut préciser que ceux dédiés au service doivent, selon les méthodes de fabrication traditionnelles, être fabriqués en bambou. Cette matière est appréciée pour son caractère écologique et sa résistance face à l’humidité et à la chaleur.

Le Cha-ire ou boîte à thé

Il est souvent fabriqué en céramique et contient le matcha que vous allez utiliser pour préparer votre thé. Cette boîte est grande et fine. Elle est munie d’un couvercle en ivoire avec un envers en feuille d’or. Elle est rangée dans un sac décoratif que l’on appelle Shifuku.

Le Chakin ou chiffon

Il s’agit d’un tissu de chanvre ou de lin blanc de forme rectangulaire. Il sert à nettoyer le bol à thé de chaque invité. Il se décline en différents modèles pour nettoyer le thé fin et le thé épais. Avant la cérémonie, le Chakin doit être lavé, puis étendu et plié. Le pli se fait deux fois sur la longueur et un tiers en largeur. Une fois préparé, le Chakin est placé dans le Chawan (bol à thé). Durant la cérémonie, il sera mis sur le Kama (bouilloire).

Le Chasen ou fouet à thé

Le Chasen est un fouet taillé dans une pièce de bambou. À cet effet, trois types de bambou peuvent être utilisés : le bambou fumé, le bambou frais ou bien le bambou séché. Ce fouet compte un nombre variable de dents. Le modèle présentant 38 à 42 dents épaisses sert à la préparation du Koicha (thé épais). Par contre, le Chasen de 50 à 120 dents fines convient mieux pour le Usucha (thé léger).

Le Chashaku ou cuillère à thé

Vous avez besoin de cet accessoire pour prendre et doser la poudre de thé. En effet, il mesure environ 1 gramme de matcha. La quantité nécessaire dépend de la taille du bol et du type de préparation (épaisse ou fine).

Le Chawan ou bol à thé

C’est l’ustensile dans lequel vous préparez et servez votre thé. Il existe sous différentes tailles et styles. Le bol profond permettra de garder votre préparation chaude sur une certaine durée. Par contre, un modèle moins profond est plus adapté pour une cérémonie en été afin de faire refroidir le thé plus vite.

Le Fukusa ou tissu de soie

Il est essentiellement utilisé pour manipuler la bouilloire chaude avec plus de sécurité. Cependant, il peut aussi servir lors de l’étape de purification des boîtes à thé. Le Fukusa suit un code couleur précis : orange ou rouge pour les femmes et violet pour les hommes. Il peut être décoré avec des motifs japonais.

Le Hishaku ou louche

Cette louche a pour particularité de disposer d’un nodule au centre du manche. Il s’utilise pour transvaser l’eau de la bouilloire au bol à thé. Le Hishaku existe en différentes tailles, à utiliser en fonction du type de cérémonie et de la saison. Un modèle de grande taille est réservé pour la purification des invités avant leur entrée dans le salon de thé.

Le Kama ou bouilloire

Il est aussi appelé Chanoyugama et permet de faire bouillir l’eau pour la préparation du thé. Pour qu’il puisse passer sur le feu, il est conçu en fer ou en cuivre. Il dispose de boucles qui permettent de le suspendre ou de le déplacer. Le Kama se décline sous différentes formes (visage d’ogre ou de lion mordant, montagnes, pommes de pin…). Son fond peut être arrondi ou carré.

Comment se déroule la cérémonie du thé matcha ?

La cérémonie du thé matcha est tout un art qui se concrétise par un rituel chorégraphié.

L’organisation de la cérémonie

Elle révèle une hospitalité, une générosité et un aspect spirituel qui visent à créer un lien fort entre l’hôte et son invité. Les mouvements ainsi que l’utilisation des accessoires doivent se faire en toute élégance et harmonie. Le but ultime de cette cérémonie nipponne est de bénéficier d’une satisfaction spirituelle, en plongeant dans un cadre paisible et en harmonie avec la nature.

Par ailleurs, la cérémonie du thé matcha commence bien avant l’arrivée des invités, avec l’envoi des invitations, ainsi que la préparation du salon de thé (ChaShitsu) et de l’hôte. Le cadre est nettoyé et décoré suivant la saison. Il doit être calme et dépourvu de toute forme de distraction pour les sens.

Les invités doivent aussi se préparer spirituellement à ce rituel. Tout le monde doit s’habiller de manière sobre et sans artifices pour ne pas perturber la cérémonie. Avant d’entrer dans le salon de thé, ils doivent se laver les mains et la bouche pour se « purifier ». Ils doivent attendre le signal de l’hôte avant de pouvoir accéder au lieu indiqué. La porte est généralement de petite hauteur pour inciter les invités à s’incliner en signe de respect pour leur hôte. Pour accompagner la cérémonie du thé, un repas léger, ou Kaiseki, est souvent servi aux convives.

La préparation du matcha

L’étape suivante consiste à préparer le matcha. Cette étape commence par le nettoyage des ustensiles devant les invités et se poursuit par l’ajout de l’eau chaude sur le matcha. Ici, vous avez le choix entre un thé épais (Koicha) ou léger (Usucha). Dans tous les cas, vous devez utiliser une eau entre 70 et 80 °C. Une eau bouillante risque, en effet, de rendre le thé amer.

La phase cruciale est le mélange des ingrédients. À l’aide du fouet, faites des mouvements en W pour faire mousser le thé fin. Si vous préparez du Koicha, des mouvements en U inversés sont plus adaptés pour lisser le mélange épais. Si ces opérations semblent simples, prenez soin de les exécuter avec grâce et de profiter du moment. C’est ainsi que vous obtiendrez un matcha digne d’une cérémonie traditionnelle.

Le bol de thé préparé est passé au premier invité. Ce dernier commencera par l’admirer, avant de le faire tourner et de remplir son verre. Ces gestes seront répétés par tous les invités. Le dernier d’entre eux remet ensuite le bol à l’hôte. Une fois que tout le monde a pris son verre de thé, tous les ustensiles sont nettoyés. Les invités les inspectent avec prudence en utilisant un tissu de soie pour témoigner leur respect et leur admiration envers l’hôte.

(Visited 67 times, 1 visits today)