6h11 Maison & Déco

Comment allumer un poêle à bois ?

Poêle à bois dans une pièce avec des buches sur le coté

Avec l’arrivée des premiers frimas de l’automne, nous sommes nombreux à songer à allumer notre poele à bois. Pour les heureux propriétaires de poele nouvellement installés, préparer une flambée dans un poêle à bois peut être un véritable défi, mais si vous suivez nos conseils ci-dessous, cette étape ne sera pas si difficile !

1. Préparer le foyer

La première étape importante pour une bonne répartition du feu ou donc une prise rapide de votre foyer, c’est bien disposer le bois dans la chambre de combustion. Si vous avez choisi un modèle standard comme ceux proposés sur https://www.bricomarche.com/ vous ne devriez avoir aucun mal à faire partir votre première flambée.

Le secret de l’allumage dans un poêle à bois, c’est de faire partir le feu sur un lit de cendres. Conservez donc toutes les cendres restantes des anciennes combustions lors de la préparation d’une nouvelle flambée. Ajoutez simplement plusieurs feuilles de journaux froissés sur le dessus de la cendre pour obtenir votre couche de départ. 

Ensuite, placez des brindilles de bois sec sur votre papier journal. Si vous possédez une clairière, étalez une dizaine de fines branches de bois transversalement jusqu’aux interstices laissés entre les clairières. Placez ensuite 2 à 4 bûches de chêne ou de hêtre d’un diamètre de 6 à 9 cm au fond de la chambre de combustion en laissant un peu d’espace entre elles.

À savoir : Tout bois humide ou comportant beaucoup de sève ne doit pas être utilisé dans un poele. Il est important que le bois utilisé soit sec car cela impacte la génération de la bonne quantité de chaleur et la propreté du processus de combustion.
Tas de bois pour le chauffage parfaitement empilé

2. Allumer de haut en bas

Dans un poêle à bois, l’allumage est inversé, c’est-à-dire que la chaleur se transmet de haut en bas.

Toutefois, comme pour allumer un feu classique, vous pouvez soit démarrer votre flamme à l’aide d’allume-feux, soit avec du vieux papier journal embrasé en veillant toujours à enflammer la base de votre structure. En général, on utilise les allume-feu que lorsque le papier journal ne parvient pas à allumer le petit bois. Dans ce cas, placez 1 à 2 morceaux d’allume-feu entre la couche inférieure et supérieure de bois et mettez-y le feu.

L’utilisation d’allume-feu permet de générer plus facilement des flammes sur le bois et améliore la propreté du processus de combustion dans le poêle. En effet, les allume-feu faits de cire de paraffine sont un coup de pouce utile si les journaux ne vous offrent pas le résultat rêvé.

Lorsque des braises apparaissent, soufflez dessus légèrement puis ajoutez 1 ou 2 morceaux de bois sec un peu plus gros afin de maintenir le feu qui prend. Laissez la porte du poele entrouverte afin qu’aucune buée ne se forme à la surface de la vitre. Elle pourrait éteindre la flamme rapidement en l’étouffant.

3. Régler les vannes d’entrée d’air

Votre poêle à bois est généralement équipé de commandes ou de vannes d’entrée d’air primaire et secondaire. Lors de l’allumage du poêle à bois, ceux-ci doivent tous deux être ouverts afin d’apporter le plus d’oxygène possible au feu. Jusqu’à ce que le feu s’allume vraiment, il est également conseillé de garder la porte du foyer ouverte.

En effet, l’air entrant dans la chambre de combustion est un facteur essentiel de la phase de démarrage du feu. Vous devez donc impérativement ouvrir la première et la deuxième vanne d’alimentation en air au maximum et les laisser ouvertes jusqu’à ce que le bois commence à bien brûler. Après cela, ajustez l’entrée d’air pour attiser ou non votre flamme et garder le contrôle sur le processus de combustion. 

La vanne d’entrée d’air primaire amène l’air froid de la pièce sous la combustion du bois. La vanne d’entrée d’air secondaire prend l’air qui a circulé autour du poêle et sur la vitre frontale (ce qui aide à éliminer la suie et à la garder propre). Cela signifie que l’air secondaire est déjà très chaud lorsqu’il rencontre les gaz chauds de la combustion du bois. Les gaz s’enflamment donc dans la partie supérieure du poêle, rendant le foyer beaucoup plus chaud et libérant plus d’énergie calorifique du bois qu’avec un feu ouvert conventionnel.

Buche qui brule ans un poêle à bois

4. Ajuster l’apport en bois dans le foyer

Pendant que le poêle se réchauffe, il est logique de garder les deux vannes complètement ouvertes pour fournir autant d’oxygène au feu que possible. Lorsque les braises sont correctes et que le feu diminue, fermez la vitre car allumer un feu de poele provoque une émission excessive de particules nocives. Une fois qu’il est vraiment chaud, vous pouvez fermer l’entrée d’air primaire (froid) et utiliser uniquement la vanne d’air secondaire (chaud) pour contrôler le feu.

Remarque : si vous fermez complètement les deux vannes, le feu s’éteindra rapidement, car il n’a pas d’alimentation en oxygène.)

Si votre feu brûle trop vite ou est trop chaud, vous pouvez réduire le débit d’air secondaire. Quand le feu s’éteint et qu’il reste du bois incandescent au fond, remplissez à nouveau votre poêle avec du bois sec et réglez les vannes de contrôle du débit d’air. Vous obtiendrez le meilleur effet lorsque le feu est constant et que la fumée de la cheminée est presque invisible.

À l’inverse, si le feu ne brûle pas assez bien, ouvrez la vanne principale pendant une courte période de temps et/ou ouvrez légèrement la porte afin de faire entrer plus d’oxygène dans le feu.

(Visited 23 times, 1 visits today)