16h47 Sorties

Quels sont les avantages de la technopole Sophia Antipolis ?

sophia antipolis

Sophia Antipolis est l’un des premiers parcs Technologiques et Scientifiques au monde à être considéré comme la variante française de la Silicon Valley. 

Véritable bassin de l’emploi en France mais surtout 1ère technopole d’Europe depuis sa création en 1969, Sophia Antipolis abrite aujourd’hui plus de 2 500 entreprises, 38 000 salariés, 4 500 chercheurs et 5 000 étudiants.

L’environnement naturel du parc, le climat multiculturel avec de nombreux professionnels étrangers (le plus gros pôle est l’entreprise Amadeus qui emploie des personnes de 50 nationalités différentes) et l’attractivité des villes voisines de Nice et de Cannes assurent également l’attractivité internationale du pôle. Moderne et innovante, depuis plus de 60 ans, la vallée propose des secteurs d’activités particulièrement attractifs pour les jeunes, les start-ups et les sièges internationaux.

Il faut dire que la proximité avec la frontière Italienne et l’Aéroport Nice Côte d’Azur qui se trouve à seulement 20 km du parc permet d’accueillir environ 11 millions de passagers chaque année, dont 61 % d’étrangers.

Histoire de la plus grande technopole d’Europe

Le Parc Scientifique et Technologique nommé Sophia-Antipolis est né en 1969 d’une idée de Pierre Lafitte. C’est dès le début des années 1960 que l’Homme, directeur de la célèbre Ecole des Mines de Paris, a la vision d’un parc technologique international dans lequel les employés non seulement travaillent, mais ont également la possibilité de se perfectionner et de passer leur temps libre.

logo sophia antipolis

Les programmes d’excellence financés par l’État, les universités, les grandes écoles et les instituts de recherche à proximité immédiate assurent un climat d’investissement positif. La création du parc technologique a coïncidé avec la phase de forte croissance économique et la politique de décentralisation et de modernisation du gouvernement.

Petit à petit, divers organismes internationaux de normalisation se sont installés : l’Institut européen des normes de télécommunications (ETSI) responsable des deux normes GSM et UMTS, tout comme le comité de normalisation des World Wide Web Technologies : le World Wide Web Consortium (W3C) ont leur siège ici.

Les autres disciplines sont les sciences de la vie, les sciences de l’environnement et la chimie fine. Des entreprises comme IBM, Infineon, Nvidia, Air France et Hewlett Packard sont installées dans le parc, qui a été réalisé sur une initiative privée.

Grâce à cela, le parc est devenu d’une grande importance pour le département des Alpes-Maritimes : l’ensemble des entreprises présentes dans l’agglomération réalisent un produit intérieur brut (PIB) d’environ 6 milliards d’euros par an et contribue ainsi à 50% du PIB total de la région ; sachant que 170 entreprises sont contrôlées par des investisseurs étrangers (12,5% de toutes les entreprises du parc), qui fournissent 25 % de tous les emplois porteurs.

Infrastructures présentes au coeur de l’agglomération

Au fil des décennies, des améliorations infrastructurelles ont été nécessaires pour offrir un cadre agréable aux employés vivant dans la CASA (abrégé de Communauté d’agglomération de Sophia Antipolis). 

Pierre Lafitte, l’instigateur, souhaitait avant tout créer un environnement de travail et de vie agréable comme une condition de base pour pouvoir effectuer un travail de qualité. C’est pourquoi, la conception du parc technologique s’inspire fortement de modèles américains, tels que les parcs scientifiques et technologiques de Palo Alto et de Salt Lake City.

technopole sud de la france

Sur plus de 2 400 hectares verdoyants situés sur les hauteurs d’Antibes et l’arrière-pays Niçois. Elle comprend notamment les villes d’Antibes, Biot, Vallauris, Mougins et Valbonne, avec une population totale de plus de 140 000 habitants. Il faut dire que la technopole jouit d’un espace exceptionnel et ensoleillé près de 300 jours dans l’année. 

Par conséquent, au sein du parc scientifique, il existe des écoles et universités, plus de 2000 entreprises de haute technologie, notamment dans les domaines des télécommunications, de l’informatique, de la médecine et des biotechnologies ; mais aussi un quartier résidentiel avec des restaurants, boutiques salles de sport, et il y a même un hôtel à Sophia Antipolis.

D’autre part, l’Aéroport international de Nice-Côte d’Azur offre des liaisons directes vers les plus grands aéroports du monde et Nice est accessible en moins de deux heures depuis n’importe quelle capitale d’Europe occidentale.

Tout ce développement à permis à l’agglomération des 24 communes unies sur ce projet d’obtenir en 2012, la seconde place des villes les plus innovantes de France par le magazine économique Entreprise, devenant ainsi la troisième concentration d’emplois dans des secteurs stratégiques en France

Pourquoi l’appellation « Sophia Antipolis » ?

En tant que lieu d’investissement, la technopole est également prisée à l’étranger. L’anglais est la langue la plus parlée parmi les salariés des principales entreprises du secteur informatique, d’autant plus qu’un grand nombre de salariés expatriés d’origine Britannique travaillent sur place. Il fallait donc la baptiser sous un nom permettant de rayonner à l’international.

polytechnique sophia antipolis

C’est donc tout naturellement en raison de son patrimoine historique et sa situation au bord du bassin Méditerrannéen qu’elle porte un nom d’origine Grecque.

La première section de son appellation dérive du mot grec Sophia ( Σοφία ), qui peut être traduit par « sagesse » ou « savoir ». 

La seconde partie dérive de l’ancien nom donné à la ville d’Antibes à l’époque de la colonisation par les commerçants Grecs, Antipolis ( Αντίπολις ), qui signifie littéralement « contre-ville » et fait référence à sa situation enclavée face à Nice. Le symbolisme était alors tout trouvé pour développer le concept de novateur de Sophia Antipolis comme pôle de recherche « hors de la ville ».

Ainsi, le groupement externe permet à des start-ups et de jeunes entreprises qui sont orientées vers des produits et services prometteurs et technologiquement nouveaux de pouvoir également s’y installer.

(Visited 209 times, 1 visits today)