15h23 Lifestyle

Qu’est-ce qu’une cagole de Marseille ? D’où vient ce terme ?

cagole

Si l’on en croit internet; la définition d’une cagole se résumerait par :

« jeune fille ou jeune femme qui affiche une féminité provocante voire vulgaire. »

Si l’on demande à des passants sur un micro-trottoir ce serait plutôt « une blonde peroxydée en rose bonbon. »

Alors, est-ce de la vulgarité ou une féminité exacerbée ? Tout est une question de perception. 

Mais il faut savoir que derrière ce résumé assez vaste se cache en réalité une histoire bien plus profonde. 

D’où vient ce mot largement entré dans les mœurs à Marseille et dans la plupart des villes du Sud de la France ? Voici son histoire.

Une cagole, c’est quoi ?

Une cagole est un stéréotype féminin, auquel sont attribués certains traits de caractère et qui correspond à une certaine apparence vestimentaire et corporelle. 

À ce terme est associé une personne extravertie, provocante, sûre d’elle, drageuse; qui parle fort et aime être le centre d’attention. Dans le documentaire « Cagole Forever » sortie en 2017, on aime davantage la définir comme étant une :

« icône Marseillaise; figure d’une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui fait ce qu’elle veut. »

Pourquoi est-ce que la cagole est associée à Marseille ? 

Marseille sans cagole ; et les cagoles sans Marseille, ça n’existe pas ! En effet, la seconde ville de France est celle qui enregistre les plus fortes températures en plein été. Ici, on aime révéler son corps bronzé, souvent tatoué et sa gestuelle dévergondée. 

Pour souligner cet ensemble, les cagoles aiment porter des vêtements aux couleurs vives et flashy, de préférence à imprimé léopard; car tout est bon pour attirer l’attention.

marion cameleon cagole
Tuto make-up youtube @MarionCameleon

Que veut dire cagole ?

Au-delà de l’apparence caractéristique de la personne que l’on baptise ainsi; le terme cagole dissimule également son origine dans deux hypothèses qui se croisent pour en faire une définition singulière.

Le nom serait un dérivé du mot français « caguer » (en Provençal « caga »), qui se traduit par « merde » ou « caca ». Une « cagole » serait donc comme une personne qui « vous fait chier »; c’est-à-dire une personne qui agace par son bruitage et sa façon d’être. 

Selon une autre explication, le nom cagole serait empreint du tablier appelé « cagoulo » que portaient les femmes au XIXème siècle dans les usines d’empaquetage de dattes.

Cette tenue légère était considérée comme un symbole caractéristique de la région; mais c’est surtout que le travail des dattes n’offrait qu’un salaire de misère.

Afin d’améliorer leur situation financière, certaines de ces femmes se sont prostituées; c’est pourquoi le terme a été utilisé comme synonyme de péripatéticiennes. 

Le saviez-vous ?

Il est fréquent de se demander s’il existe un masculin de Cagole ? Eh bien oui, ces messieurs sont appelés « cacou ».

Une icône Marseillaise

De nos jours, cette femme bronzée d’apparence libérée est stéréotypée derrière un style vestimentaire très assumé. Sa garde-robe comprend généralement :

  • Des accessoires vernis blancs (sac à main, bottes)
  • Des habits couleur fluo, comme une mini-jupe ou un boléro à franges
  • Un large décolleté 
  • Des sandales à plateforme ou de très hauts escarpins
  • Des sous-vêtements visibles 
  • Au moins une pièce de sa tenue comprend un imprimé léopard
  • Et des bas en résille. 
cagole de marseille

En plus de cet accoutrement, les jeunes femmes aiment ajouter une forte quantité d’accessoires typiques tels que des boucles d’oreilles bling-bling, des bracelets de cheville, des tatouages et des piercings; ainsi que des parfums sucrés et des chewing-gums outrageusement machouillés.

De plus, la cagole sûre d’elle exhibe généralement un maquillage outrancier avec du gloss, des ongles longs, colorés et des sourcils parfaitement dessinés. 

Au niveau verbal, la cagole se distingue par une voix stridente qu’on entend à des kilomètres à la ronde et par des ricanements ou des chants qu’elle n’hésite pas à fredonner à tue-tête.

Produit dérivé

En 2003, « La Cagole » est devenue une marque déposée. Yves Darnaud s’est emparé du phénomène pour en faire une bière Française dont la forme de la bouteille souligne les traits de la femme affirmée et sensuelle.

Bien qu’il s’agisse d’une boisson alcoolisée, il a tenté de valoriser la féminité en lui offrant une texture légère et un arôme fruité de Miel.

Le tout bien entendu produit à Marseille !

biere la cagole

Miss Cagole – Une belle autodérision

Parce que l’image de la femme débridée ne doit pas rester au stade la vulgarité véhiculée par le terme cagole; un concours de Miss Cagole est organisé depuis des décennies sur le port de la cité Phocéenne. 

À l’origine, ce grand défilé avait pour but de rendre hommage avec un profond respect aux cagoles Marseillaises qui avaient dû se vendre pour joindre les deux bouts.

Dans le respect et la bonne humeur; l’élection régionale permet de rendre les lettres de noblesse à ces personnalités populairement baptisées dans le Sud de la France.

Pour couronner le tout, la gagnante doit faire briller son statut pendant un an et reçoit en cadeau, un superbe carton rempli de pot de moutarde (de l’expression “ la moutarde me monte au nez ” et l’agacement qu’elles perpétuent); et des dattes ! On apprécie le clin d’œil au passé et le célèbre humour Marseillais !

Pour comprendre l’arrivée de ce phénomène de femme affirmée et bien dans leur personne; nous vous partageons le documentaire complet réalisé par Canal+« Cagole Forever » :

(Visited 11 times, 1 visits today)