14h16 Maison & Déco

Comment faire un carrelage sans joint étape par étape ?

poser du carrelage maison

La méthode de pose d’un carrelage sans joint est utilisée moins fréquemment que la méthode traditionnelle, mais cela ne veut pas dire qu’elle est inefficace. Cette utilisation limitée est due à d’autres facteurs de finition, notamment les variations de températures.

Découvrez tout de suite ses avantages et ses inconvénients ainsi que la façon dont vous allez pouvoir poser votre future décoration murale.

Avantages et inconvénients des carrelages sans joints

L’essence même de la méthode est qu’entre des fragments adjacents, la distance allouée aux jointures est soit absente, soit minimisée. De ce fait, il est possible d’obtenir non seulement un effet décoratif  mais également d’autres avantages notamment d’entretiens.

Soulignons quelques-uns des principaux avantages du carrelage sans joint :

  • Parvient à créer l’effet d’une surface monolithique.
  • L’absence de jeu évite la contamination des joints et réduit le risque d’accumulation d’humidité.
  • Après la partie principale, les travaux de placage ne nécessitent pas de jointoiement, ce qui permet d’économiser du temps et de l’argent.
  • Il est plus facile d’entretenir la surface sur le long terme ; car il n’est pas nécessaire de nettoyer la saleté obstruée ou de changer les espacements.
  • Avec le temps, il n’est pas nécessaire de reboucher (renouveler) les joints.

L’inconvénient de cette méthode est qu’elle ne convient pas dans tous les cas et présente :

  • Des exigences strictes pour les matériaux utilisés et la surface à revêtir.
  • Plus de difficultés dans la mise en place.
  • Pas de joints de dilatation.
poser du carrelage sans joint

Exigences relatives aux carreaux

Pour que le nouveau revêtement carrelé soit impeccable, il est important de choisir le bon matériau. Tous les matériaux de carrelage ne conviennent pas à cette technique. 

Le critère de sélection le plus important est la qualité des sections transversales des bords des éléments. Pour un ajustement parfait, les carreaux doivent avoir des bords nets et réguliers, les mêmes dimensions avec une précision millimétrique. Si une inclinaison est révélée, jetez le carreau, sinon cela entraînera un écart et une détérioration de la maçonnerie ultérieure.

De plus, gardez à l’esprit que vos carreaux ne doivent pas présenter de courbes. Pour un aspect de surface impeccable, choisissez un matériau à la coupe nette. 

L’option idéale, c’est le grès cérame. Son installation sans problème est possible grâce à son bord lisse. En raison de sa structure à faible porosité, le matériau résiste aux fluctuations de température et d’humidité, ce qui est essentiel dans cette technique.

Quant aux couleurs et aux textures, il vaut mieux privilégier les modèles mats. Le carreau lui-même accorde moins d’attention aux imperfections. Les inexactitudes mineures sont masquées par un joint qui correspond étroitement à la teinte du revêtement.

Comment poser du carrelage sans faire de joints ?

La technique du carrelage sans joint est principalement utilisée pour obtenir un effet de conception sans faille afin que toute la surface apparaisse visuellement monolithique. 

1. Préparation de la surface

Comme nous l’avons susmentionné, la présence des moindres distorsions ne permettra pas aux fragments adjacents d’être complètement joints, ce qui conduira à la formation de bordures inesthétiques. Par conséquent, avant de commencer les travaux de revêtement, la surface doit être parfaitement nivelée.

Pour ce faire, il convient d’utiliser une chape en ciment. Ce mélange comblera les zones à problèmes et amènera la surface au niveau souhaité. Avec des zones verticales et inclinées, la chose est plus compliquée et la pose d’un apprêt peut être évoqué avant de se mettre au travail.

En cas de défauts graves, la construction d’une surface supplémentaire, par exemple à partir de cloisons sèches, est requise. Pour une meilleure fixation à l’avenir, un treillis métallique peut être fixé aux murs.

2. Choix du processus de coiffage

Avant l’installation directe, il est recommandé de simuler la pose du carreau, pour lequel il est recommandé de le poser au sol selon un schéma approprié et de s’assurer qu’il n’y a pas d’écarts entre les tuiles. Afin de ne pas perturber la perception visuelle de la surface, il est préférable de choisir un schéma d’aménagement qui exclut ou minimise complètement la présence d’éléments filetés. 

Cependant, tous les schémas de pose de matériaux ne conviennent pas pour obtenir un certain effet, car lors de la pose des carreaux ayant qu’une tonalité, vous pouvez ressentir un effet de vide (en particulier dans le cas du sol). 

carrelage sans joint

C’est à partir de ces considérations que les carreleurs essaient de combiner des dalles sans joints selon un algorithme précis, à savoir : 

  • Damier
  • Chevron
  • Zèbre
  • Rangées
  • Cercles
  • Mosaïque chaotique, etc.

Compte tenu de la complexité du choix des schémas, la décoration moderne consiste en la conception préliminaire du motif de pose à l’aide d’un logiciel prenant en compte les dimensions de la pièce et les dimensions du carreau lui-même.

Actuellement la tendance de pose revient à la mode cyclique. En effet, ce qui était populaire il y a 20 ans redevient recherché et innovant. 

3. Préparation des carreaux et de l’apprêt

Avant de vous lancer dans la pose du carrelage, il est nécessaire d’utiliser un outil spécialisé pour couper ce type de carreaux qui n’auront pas de jointures.

Vérifiez ensuite l’identité de l’ensemble des carreaux et d’essuyer leurs bords avec un chiffon doux pour exclure la présence de corps étrangers et de déchets de construction.

En ce qui concerne la préparation du mélange adhésif, dans la plupart des cas, une composition à deux ingrédients est utilisée pour la pose de carrelage sans joint, qu’il est recommandé de diluer avec de petites portions suffisantes pour fixer 1 à 2 rangées de matériau. 

La sélection de la colle pour carrelage ne doit être effectuée que conformément aux recommandations du fabricant des finitions et selon la matière sélectionnée.

4. Pose du carrelage sans joint

En général, le carrelage sans jointures n’est pas très différent de la procédure classique d’un carrelage standard. 

Cependant, compte tenu des caractéristiques de conception du matériau, vous devez faire attention aux caractéristiques suivantes :

  1. Commencez à poser le carreau à partir du coin le plus éloigné de l’entrée, en vous déplaçant progressivement vers la sortie de la pièce.
  2. Compte tenu de la grande précision de pose (les joints verticaux et horizontaux doivent être parfaitement coordonnés), l’adhésif doit être appliqué sur la surface pile du carrelage de manière à assurer un contact maximal des matériaux.
  3. Dans le même temps, il n’est pas souhaitable que la colle se comprime excessivement sous le carreau à coller. En conséquence, pour résoudre ces problèmes, il est conseillé d’utiliser une spatule en peigne, ce qui aidera à appliquer la composition de la manière la plus uniforme possible.
  4. L’exactitude de la pose des carreaux doit être vérifiée dans deux plans (vertical et horizontal) à l’aide d’un niveau à bulle.
  5. Pour ajuster la position des carreaux, vous pouvez utiliser un maillet en caoutchouc ou une presse à main (les bulles d’air ne sont pas autorisées).
  6. Après la pose de la première rangée, l’excès de colle (sous les carreaux) doit être immédiatement enlevé avec un chiffon.
  7. Si possible, les extrémités coupées des carreaux sont mieux placées sous les meubles ou les appareils ménagers.
  8. À la fin des travaux, la surface est nettoyée de la colle et les carreaux sont poncés avec des masses spécialisées d’une teinte appropriée.
mettre du carrelage etape par etape

Dans quels cas est-il impossible d’appliquer un carrelage sans joint ?

Vous ne pouvez pas utiliser de carrelage sans joint :

  • Dans les pièces avec de grandes variations de température. Par conséquent, les carreaux de salle de bain sans joint ne sont pas la meilleure solution.
  • Ne convient pas au chauffage par le sol. La technologie de pose d’un tel revêtement nécessite la mise en place obligatoire d’espaces entre les carreaux (au moins 1-1,5 mm d’épaisseur).
  • Ce format de revêtement de sol n’est pas utilisé dans les zones sismiquement actives ou les régions proches des carrières.
  • Il est impossible de poser un tel revêtement à l’extérieur de la maison et particulièrement dans sur les terrasses, chemins ou porches. 
(Visited 17 times, 1 visits today)