14h51 Lifestyle

Kilim – Qu’est-ce que c’est ? Comment l’intégrer ?

tapis tressé main

Kilim est un tissage utilitaire, réalisé selon l’une des plus anciennes techniques artisanales au monde ! Le plus souvent, il sert de tapis ou de décoration murale, bien qu’il arrive que les tissus kilim soient utilisés dans des vêtements ou des accessoires. C’est l’un des rares tissus qui soit toujours et entièrement fait à la main. À ce jour, aucune machine n’a été conçue pour remplacer le travail d’un tisserand expérimenté.

Aujourd’hui, ces tapis sont revenus en grâce et sont également à la mode dans les intérieurs modernes. Ces accents artistiques intéressants offrent énormément de caractère. Si vous cherchez à intégrer des teintes vives, à travers des éléments artisanaux et ethniques, les kilims sont un très bon choix pour atteindre cet objectif. 

D’où vient le kilim authentique et comment réussir à les intégrer facilement dans une maison ? Découvrez tout ce que vous devez savoir à propos de ce tissu qui, comme le fouta, revient sur le devant de la scène. 

Origine d’un tissu pas comme les autres

Bien qu’il soit impossible de déterminer avec précision le moment où le premier tapis a été fabriqué, on peut affirmer avec une certaine certitude que ce sont des tissus qui nous ont toujours accompagnés. 

Le plus ancien des tapis Kilimarien trouvés date du IIIème voire IVème siècle avant JC. Autrefois, il s’agissait de tapis aux tissages très complexes avec un motif extrêmement fin. Au fil du temps, la technique artisanale s’est simplifiée et la capacité d’adapter les métiers au mode de vie nomade ont rendu ce tissu populaire dans toute l’Asie; puis plus tard en Europe. 

étoffe kilim

De nos jours, les motifs traditionnels du kilim sont répétés dans les manufactures et les usines de tissage locales en Asie centrale, au Maroc et au Mexique. La technique kilimarienne n’a pas changé depuis des milliers d’années; mais aujourd’hui, nous n’utilisons plus que des métiers à tisser pour assouplir sa conception. Ils sont bien plus confortables et permettent de travailler avec des fils plus robustes produits industriellement. 

Cependant, la méthode d’entrelacement des fils et la technique d’introduction des motifs restent les mêmes. Pour réussir à créer les diverses rangées de laine, il faut avoir un œil exercé et des mains habiles.

Composition et tissage

Les kilims diffèrent des soi-disantes tapisseries (façon tapis muraux) car ils ont un tissu double face tissé à la main, généralement en laine (bien qu’ils puissent également être tissés sur une chaîne de laine ou de lin). 

tissage tenture traditionnelle kilim

De plus, le matériau se caractérise par une rigidité et une densité élevées. Dans un tapis bien fait, seuls des fils de laine très denses sont visibles à la surface du tissu. L’autre partie des fils composant le produit, c’est-à-dire la chaîne, est entièrement recouverte de laine. 

Le kilim ainsi réalisé est très durable et résistant à l’abrasion et au piétinement lorsqu’il est posé à terre.

En effet, les tapis traditionnels étaient faits de fils de laine et tissés sur une chaîne de laine, de lin ou de coton. Bien que de nombreuses expérimentations avec des matériaux artificiels et synthétiques aient été menées aux XXème et XXIème siècles, les matières premières naturelles restent les plus populaires à ce jour. La laine, le coton et le lin ont donc de beaux jours devant eux. 

Toutefois, travailler sur un tapis réalisé avec la méthode kilimarienne est une activité très chronophage. La préparation du métier à tisser lui-même prend plusieurs jours, parfois même une semaine. Pendant le travail, un artisan qualifié est capable de fabriquer de quelques centimètres à plusieurs mètres de tissu à l’heure. Le rythme de travail dépend principalement de la complexité du motif et est également affecté par la largeur du tissu.

Ces tapis sont extrêmement résistants et durables. Aujourd’hui aussi, ce sont des objets qui se transmettent de génération en génération !

Les différents motifs kilim

À travers les couleurs et le design (motifs), cette tenture fait référence à la culture de l’Orient; c’est d’ailleurs très probablement dans un des pays du Moyen-Orient que le premier a été créé. En France et dans toute l’Europe, le style de étaient les plus populaires dans l’entre-deux-guerres. Ils ont été fabriqués par des ruraux qui se sont inspirés des tissus Orientaux pour réchauffer les sols de leur habitation.

Le kilim est très facile à distinguer des autres tissus. Tout d’abord, les côtés droit et gauche sont absolument identiques. Qu’il soit tourné dans un sens ou dans un autre, la carpette possède deux côtés qui conviennent à l’affichage. 

motifs kilim
tapisserie murale

Les tentures kilimariennes sont toujours faites avec un tissu double face aux couleurs fortes et expressives. En quoi sont-ils vraiment différents dans diverses parties du monde ? Par les coloris et les motifs bien entendus. Par exemple, les tapis Turcs se caractérisent par un design très détaillé et des couleurs fortes et saturées. Les kilims Iraniens ont des couleurs légèrement plus pâles et le design est un peu moins ornemental. Les kilims Mexicains, en revanche, sont une expression d’inspiration, avant tout, avec des motifs folkloriques. Sur ces derniers, on peut trouver des décorations végétales et animales ou celles liées à la culture d’une région donnée.

Agrément pour mur ou sol ?

Bien qu’initialement conçu pour protéger le sol et réchauffer les logements, le kilim sur le mur a une fonction similaire à la tapisserie. Il décore l’intérieur, y introduit des couleurs et des motifs, le réchauffe optiquement, ajoute également du confort et parfois une atmosphère idyllique – selon le design. 

Dans les intérieurs modernes et les lofts, cet agrément décoratif brise efficacement leur austérité et les formes longilignes.

tenture kilimarienne chambre
Conseil : N'oubliez pas que les kilims tissés actuellement sont faits à partir de tissus assez délicat;  donc si vous souhaitez les poser au sol, choisissez le bon type.

Cependant, sachez qu’une tenture kilimarienne n’a pas du tout besoin d’être à motifs pour égayer votre intérieur. Dans les magasins, vous pouvez souvent trouver des kilims lisses et unicolores. Ce qu’ils doivent garder en commun avec les tapis traditionnels, c’est un tissage à la main et double face pour pouvoir être retourné sans ménagement visuel.

Un petit tapis peut être utilisé comme descente de lit ou comme un chemin décoratif dans une entrée ou un couloir. Le kilim artisanal placé au sol est lavable en machine (ou à la main) et mérite vraiment d’être entretenu ! D’autant plus qu’il coûte généralement plusieurs centaines d’euros par pièce.

(Visited 5 times, 1 visits today)