11h29 Lifestyle

Quel poisson observer en Mer Méditerranée ? Liste complète

poisson mer mediterranee

Un séjour dans le Sud de la France est toujours un contact unique avec ses habitants, le littoral et les espèces de poisson qui nichent en mer Méditerranée. En étant en vacances dans le sud de la France, en Italie, en Espagne ou en Italie, vous pouvez vous équiper d’un masque, d’un tuba et de palmes pour aller explorer le monde sous-marin. 

Dans cette mer limpide, et bleue azur, les algues et les coquillages vivent nombreux ; mais ce sont les poissons qui sont le plus largement représentés. Pour  les reconnaître au premier coup d’œil et connaître toutes les espèces que vous pourrez rencontrer sur place, découvrez leur existence dans la liste intégrale que nous vous offrons ci-dessous.

Sommaire

Répertoire des espèces de poissons visibles dans le bassin Méditerranéen

Pour vous faciliter la découverte de l’ensemble de ces espèces marines, nous les avons classées par ordre alphabétique.

Les petits poissons des abysses

Blennie gattorugine – Parablennius gattorugine

blennie gattorugine

Le plus grand des poissons caméléon, c’est la blennie gattorugine. Il peut faire une longueur maximale de 30 cm. Sa grosse tête, ses fortes excroissances frangées au-dessus des yeux, et sa couleur brune avec des rayures sombres (voire presque noires) impressionnent et permettent de le distinguer dès le premier coup d’œil. Il est observable sur les fonds rocheux d’une profondeur de 2-3m à 40 m.

Blennie papillon – Blennius ocellaris

blennie papillon

Il s’agit d’une espèce de poissons de la famille des Blenniidae. Son corps allongé est dominé par une grosse tête aux yeux exorbités. Son trait caractéristique est un tache noire sur la nageoire dorsale. Le terme Blennius vient du grec mucus qui explique la présence des excroissances frangées au-dessus de ses yeux. 

Blennie paon – Lipophrys pavo

Blennie paon

La blennie-paon se distingue ne possède qu’une seule nageoire. Ils colonisent les fonds rocheux de 0 m de profondeur à environ 5 m. On découvre des espèces pouvant mesurer de 10 à 18 cm. Ils peuvent être distingués dans les fonds marins lorsqu’ils se confondent dans le sol sablonneux. C’est d’ailleurs un sujet intéressant pour la macrophotographie.

Triplefin rouge-noir – Trypterigion tripteronotus

Triplefin rouge-noir

Le triplefin fait partie de la famille des blennies sauf qu’il possède trois nageoires. vous le trouverez sur des fonds rocheux d’une profondeur de 2-3 m à environ 10 m. mais il faut avoir l’œil car l’espèce mesure de 4 à 8 cm. Ils peuvent être trouvés allongés dans les fonds sableux, ou en nageant à contre courant. Tout comme le blennie paon, c’est un objet intéressant pour la macrophotographie, car il ne s’enfuit pas et pose même magnifiquement.

Les rougets de Méditerranée

Grondin – Triglidae

grondin

Le grondin ou rouget ou plus rarement appelé par son nom latin raccourci “ trigle ” fait partie de la famille de rascasses marines (Scorpaeniformes). Il arbore une grosse tête massive avec une bouche large, sans moustaches. Avec ses nageoires pectorales équipées de deux ou trois rayons durs, il arrive à nager et à stagner longuement dans les fonds marins. 

Grondin volant – Dactylopterus volitans

grondin volant

Le grondin volant est un poisson de mer Méditerranée de la famille des rascasses, mesurant jusqu’à 50 cm. Cette variété marine téléostéens appartient à la famille des Dactylopteridae. C’est le seul représentant de son genre Dactylopterus. On le retrouve parfois appelé Poule de mer ou rouget volant en raison de ses vastes nageoires. Elles font une impression incroyable lorsque le poisson prend peur. Il écarte fortement ses nageoires pectorales et effraie son adversaire avec leur taille. 

Rouget-barbet de roche – Mullus surmuletus

rouget barbet de roche

Il s’agit d’une espèce de poisson de la famille des Mullidae qui  mesure généralement 20 cm de long et au maximum 30 cm.

Il possède deux longues moustaches allongées sur le menton et deux nageoires dorsales éloignées l’une de l’autre. Cette espèce est très commune dans les milieux sableux ou ayant de nombreux graviers.

Rouget de vase – Mullus barbatus

rouget barbet de vase

Tout comme son cousin le rouget-barbet de roche, le rouget de vase aime se prélasser dans les fonds  marins mais davantage boueux.

Sa tête est le point de départ de son profil filant très raide jusqu’à la queue. À l’âge adulte, le rouge de vase peut mesurer jusqu’à 30 centimètres. 

Les poissons de la famille des sar

Oblade – Oblada melanura

oblade

Espèce de poisson de mer Méditerranée appartenant à la famille des prismes, le seul représentant du genre oblada. Cousin très proche de la dorade, le blade possède un corps aplati latéralement avec une petite ouverture de la bouche. Sa coloration totalement argentée avec une tache noire sur le corps de la nageoire caudale permet de le reconnaître facilement.

Sar à tête noire – Diplodus vulgaris

sar a tete noire

Également appelé veirade, cette espèce de poisson appartient à la famille des sparidés du genre Diplodus.

Il vit en colonie et aime être dans des eaux peu profondes de 3 à 10 m garni de roches et de hautes posidonies. Ce poisson Méditerranéen se nourrit de petits invertébrés.

Sar commun – Diplodus sargus sargus

sar commun

Le Sar commun est certainement l’espèce de poisson de la mer Méditerranée qui possède le plus de nom. On le retrouve sous les appellations : sar, sargue, mouré punchu, sargou, saragou, mouchon, asparaillou, barade.

De la même famille des sparidés que le sar à tête noire, il se plaît dans les eaux peu profondes de 3 à 10 mètres de profondeur. Il vit en groupe et s’alimente avec de petits invertébrés.

Saupe – Sarpa salpa

saupe

Seul représentant du genre Sarpa, le saupe appartient à la famille des Sparidae.

On le reconnaît avec sa petite bouche fusée dans un corps parfaitement proportionné. Son corps ovale est resserré latéralement se distingue par sa fabuleuse coloration argentée avec 10-11 rayures horizontales jaunes. 

Les poissons labres aux couleurs vives

Crénilabre Méditerranéen – Symphodus mediterraneus

crenilabre mediterraneen

La famille Labridae est l’une des familles les plus nombreuses de la mer Méditerranée.

Les signes caractéristiques de ce petit poisson Méditerranéen sont une tache noire à la base de la queue, et une tache vert-jaune sur l’opercule. Il est visible de plusieurs mètres à plus de 40 mètres de profondeur.

Crénilabre paon – Symphodus tinca

crenilabre paon

Cousin du crénilabre Méditerranéen, le poisson paon possède un corps allongé jalonné de trois bandes marron foncées.

Cette espèce vit autour de roches envahies par les algues de Méditerranée et se cache souvent dans les eaux saumâtres des lagunes.

Girelle – Coris julis

girelle

La girelle fait partie de la famille des labres (Labridés). Elle se caractérise par de jolies teintes nuancées d’orange sur toute sa longueur.

Elle se niche généralement dans les eaux peu profondes et c’est là qu’il est le plus facile de la rencontrer. Elle se nourrit de petits crustacés et de mollusques lors de son activité journalière.

Labre ocellé – Symphodus ocellatus

labre ocellé

Surnommé le soultan, le labre ocellé est un poisson de mer Méditerranée incontournable en raison de ses nuances fluorescentes.

Les signes caractéristiques de ce labre sont deux taches colorées, l’une à la base de la queue et l’autre sur les branchies.

Labre paon – Thalassoma pavo

labre paon

Également appelé Crénilabre tanche ou encore Girelle-paon, ce petit poisson arbore des couleurs fantastiques.

Il peut mesurer jusqu’à 20 cm, mais généralement, les plongeurs rencontrent des individus de 10 à 12 cm de long. Ce poisson de Méditerranée à la particularité rare d’être hermaphrodite. Il se nourrit de petits animaux benthiques.

Labre vert – Labrus viridis

labre vert

Avec son corps allongé verdâtre et ses lèvres charnues épaisses, le labre vert présente toutes les caractéristiques des poissons Méditerranéen de la famille des Labridae.

C’est l’une des catégories d’alevin les plus présents dans le Sud.

Les poissons de la famille des mérous

Mérou brun – Epinephelus guaza

merou brun

Le mérou brun est l’une des huit espèces de mérou de Méditerranée les plus présentes.

Il vit en ermite au sein d’un territoire clairement délimité avec de nombreuses cachettes. Il peut être vu à une profondeur de plusieurs mètres à plus de 40 mètres.

Serran chevrette – Serranus cabrilla

serran commun

Ce cousin du mérou (Serranidae) est également appelé serran commun.

Il possède un corps fuselé marron avec  une grosse trace blanche qui s’articule de sa tête à sa queue. Il nage parmi les herbes à la recherche de petits crustacés et mollusques, qui sont sa nourriture de base.

Serran écriture – Serranus scriba

serran ecriture

Le Serran écriture est une variété de poissons de la famille des Serranidae.

Il vit sur un fond marin rocheux avec beaucoup de posidonies (herbes marines). Il vit seul sur un territoire séparé qui le protège des autres individus de la même espèce.

Les murènes de Méditerranée

Anguille jardinière de Mer Rouge – Gorgasia sillneri

anguille jardiniere de mer rouge tachetee

De la famille des hétérocongridae l’anguille jardinière peut mesurer jusqu’à 40 cm de long. Cette espèce  inhabituelle d’anguilles présente un corps filiforme de couleur vert marbré de gris arborant parfois des petits points noirs. Sa longue nageoire dorsale est translucide. Ce poisson de mer Méditerranée vit le plus souvent en grandes colonies pouvant aller jusqu’à 1000 individus. Ils se plaisent sur un fond sableux avec un courant d’eau notable.

Congre commun – Conger conger

congre commun

Le congre commun est un espèce serpentiforme d’anguille de mer de la famille des Congridés.

Il ressemble trait pour trait à l’anguille, mais il est beaucoup plus gros. La couleur du corps est brune, le ventre est blanchâtre, le corps est sensiblement allongé et ne  porte aucune écaille.

Murène commune – Murena helena

murene commune

Espèce souvent redoutée, la murène commune est en réalité peu agressive. Elle possède le corps d’une anguille légèrement aplatie vers l’arrière avec une petite tête avec une grande bouche dentée, presque toujours ouverte. La murène commune possède un motif marbré pouvant se parer jusqu’à 130 centimètres de long. Elle se cache sur un fond rocheux depuis la surface jusqu’à environ 80 m.

Murène grise – Gymnothorax nubilus

murene grise

La murène grise est la plus petite des espèces de la famille des Murènes. Son corps fuselé blanc et gris pouvant ressembler à la murène commune se distingue par une taille largement inférieure. Elle peut atteindre un maximum de 65 cm (40 à 50 cm le plus souvent). Sa petite tête à la bouche constamment ouverte montre des dents saillantes avec une grande bouche dentée, presque toujours ouverte. Elle se niche sur un fond rocheux depuis la surface jusqu’à environ 80 m.

Murène tigre – Enchelycore anatina

murene tigre

La murène tigre se fait plus discrète aux abords du littoral Français car ce qu’elle aime plus que tout, ce sont les eaux très chaudes du Sud de l’Europe. Appartenant à la famille des Muraenidae, cette espèce de poissons a un corps fuyant d’un maximum de 120 centimètres. Il est légèrement aplati vers l’arrière et présente une petite tête avec une grande bouche dentée. Son corps foncé est tacheté de jaune avec une tête brun jaunâtre symbolisant son nom.

Les famille dess poissons à forme ovale

Castagnole – Chromis chromis

castagnole

Le castagnole est un petit poisson Méditerranéen très commun de la famille des Pomacentridae. il peut porter le nom de castagnole noire, petite castagnole ou demoiselle bleue. Cette espèce vit dans en groupe dans les fonds sableux et s’en tient à son quartier. À l’âge adulte, son corps ovale et fortement aplati latéralement peut atteindre jusqu’à 10 cm de longueur. 

Castagnole rouge – Apogon imberbis

castagnole rouge

Le Castagnole rouge porte aussi le nom de coq, Poisson-cardinal ou Roi des rougets. Il s’agit d’une espèce de poissons de la famille des Apogonidae. Il vit dans des herbiers à posidonies. Son corps ovale aux nuances rouges distinctives mettent en valeur ses grands yeux avec deux bandes horizontales blanches pouvant atteindre 12 cm de long. Il se trouve dans un fond rocheux avec beaucoup de fentes, dans de petites grottes.

Corb – Sciaena umbra

corb

Le corb est un genre de poisson perche de la famille des Sciaenidae. Surnommé le corb noir ou corbeau de mer Il peut mesurer de 30 à 40 cm. C’est une espèce caractérisée par un corps haut, un dos fortement incurvé et un ventre plat. Il est de couleur argentée avec des marques jaunâtre sur le dos. Ses nageoires caudale et dorsale jaunâtres avec une bordure noire.

Mendole – Spicara maena

mendole

Également appelé Picarel taché, le mendole est un poisson Méditerrannéen qui vit en groupe sur des fonds d’herbiers à Posidonies, de roches ou de vase. Ils peuvent descendre jusqu’à 170 mètres de profondeur. Leur corps littéralement aplati possède une très petite ouverture pour la bouche. On le repère à sa coloration argentée qui porte une tache noire dans la partie centrale du corps. La coloration peut aller au bleu clair ou au vert clair sur le dos.

Mostelle de vase – Phycis blennoides

mostelle de vase

Avec son corps aplati effilé vers l’arrière, la mostelle de vase possède un physique blennioides. C’est un poisson de mer Méditerranée appartenant à la famille des Phocidés, cousin de la morue. Elle se distingue des autres avec deux nageoires dorsales et une nageoire anale. Sa couleur marron / rouille et sa moustache résiduelle au menton lui permettent de se fondre dans le décor.

Saint-Pierre – Zeus faber

saint pierre

Le Saint-Pierre est un poisson très caractéristique des variétés présentes dans la Mer Méditerranée.

Son corps fortement aplati avec un oeil au beurre noir clair au centre du plan latéral du corps font qu’il est aisément reconnaissable. C’est une variété marine qui vit seul, vous ne pourrez donc pas observer de grands bancs de cette espèce.

Vives – Trachinidae

vives

Les vives sont des espèces de poissons marins perciformes. Elles peuvent être dangereuses en raison des pointes de venin sur leurs nageoires et leur corps. D’une corpulence fortement allongée, la vives présente une grosse tête avec une bouche inclinée vers le haut et des yeux volumineux placés sur le haut de la tête.

Les poissons plats de Méditerranée

Sole commune – Solea solea

sole commune

La sole est une espèce de poisson de la famille des Soleidae, qui appartient au groupe des poissons plats.

Elle possède une forme plate caractéristique, des yeux rapprochés du même côté du corps (en dessous). Ses nageoires dorsales et anales sont disséminées sur tout son corps. La sole est généralement active la nuit.

Turbot – Scophthalmus maximus

turbot

Portant autrefois le nom de Psetta maxima, le turbot est une espèce de poissons plats senestres, de la famille des Scophthalmidae.

Bien plus imposant que sa cousine la sole, le turbot à des yeux éloignés alignés du même côté du corps. Il porte des nageoires dorsales et anales sur tout le corps. Ce poisson nocturne est pêché en mer Méditerranée pour faire des ragoûts et l’authentique bouillabaisse.

Les poisson scorpions et rascasses

Poisson pierre – Synanceia verrucosa

poisson pierre

Également connu sous le nom de Synancée, ce poisson de mer Méditerranée prédateur appartient à la famille des Scorpions (Scorpaenidae). Il est considéré comme l’un des animaux marins les plus venimeux au monde. Ses piqûres peuvent être mortelles pour les humains. On le trouve sur les récifs coralliens de la mer Rouge, de l’océan Indien, de l’océan Pacifique et certaines zones chaudes de la mer Méditerranée.

Petite rascasse rouge – Scorpena Scorpaena notata

rascasse rouge

La petite rascasse rouge porte les mêmes caractéristiques que son cousin plus gros de la famille des scorpénidés.

Assez courantes dans la mer Méditerranée, ces espèces de poissons doivent être explorées avec prudence. Souvent appelée rascasse pustuleuse, Scorpena Scorpaena notata porte du venin dans les pointes de ses darnes dorsales.

Rascasse rouge – Scorpaena scrofa

petite rascasse rouge

Les rascasses rouges ont un corps trapu, une grosse tête avec des yeux et une bouche plutôt proportionnés. Sa coloration de camouflage aux nuances rougeâtre lui permet de se cacher dans le décor. La rascasse rouge surnommée chapon possède généralement une nageoire dorsale (parfois coupée en deux) et un corps portant de longues épines, souvent avec du venin.

Rascasse volante – Pterois volitans

rascasse volante

La rascasse volante fait partie des poissons ailés qui sont dangereux.

Elle présente des épines remplies de venin dont le contact peut provoquer une paralysie et même la mort. Blottis dans les zones côtières, ces espèces mènent une vie de prédateur. Ils sont souvent pêchés comme poisson de consommation ou conservés en aquarium.

Les genres de poissons à museau

Hippocampe – Hippocampus hippocampus

hippocampe

Contre toute attente, l’hippocampe à museau court est un genre de poisson marin de la famille des Syngnathidae. Il a une forme de corps très distinctive et une tête semblable à celle d’un cheval. L’hippocampe fascine par son mode de vie et son cycle de reproduction car c’est le seul mammifère marin à porter les œufs.

Poisson trompette – Aulostomidae

poisson trompette

Avec un corps aplati latéralement et très allongé, le poisson trompette est un individu marin remarquable. La famille Aulostomidae compte que ce genre d’espèce marine avec trois variétés répandues à travers les deux côtés de l’Atlantique et la mer Méditerranée. Son autre nom est le syngnathe, une famille de poissons marins prédateurs de l’ordre des Syngnathiformes. 

Vipère de mer – Syngnathus

vipere de mer

Également connue sous le terme aiguilles de mer, ces poissons serpentiformes font partie de la famille des conifères (Syngnathiformes). Cette catégorie comprend près de 250 espèces de poissons osseux vivant dans les fonds maritimes. Ils se caractérisent par un corps fin et un museau très allongé.

Autres familles de poisson présentes dans le bassin Méditerranéen

Famille des aiguilles de mer – Belonidae

famille aiguilles de mer

Orphies prédatrices, aiguillettes ou aiguilles de mer forment une seule et même famille de de l’ordre des Beloniformes. Elle est présente en mer Rouge et en mer Méditerranée sous 10 genres de 34 espèces distinctes. Certaines peuvent mesurer jusqu’à 130 cm de long.  L’aiguille vit seule ou en groupe et monte à une faible profondeur de 0 à 5 m. Elle se nourrit de poissons locaux et chasse par surprise en se cachant à la surface de l’eau.

Famille des poissons Gobies – Gobiidae

famille des gobies

Il s’agit d’une catégorie de poissons perches qui sont des petites espèces, apparaissant à faible profondeur, principalement dans les eaux saumâtres. Les Gobiidés forment une famille de poissons nommés Gobies dont le corps est allongé dominé par une grosse tête large. Ils ont parfois des nageoires armées de pointes. La plupart des espèces mesurent jusqu’à 10 cm de long, les plus grandes atteignent environ 50 cm.

Famille des poissons barracuda – Sphyraenidae

famille des barracuda

Les Sphyrènes sont des poissons de la famille des barracudas pouvant mesurer jusqu’à 130 cm de long. Les barracudas ou bécunes sont monotypiques des Sphyraenidae. Ils nagent en grands bancs d’une quinzaine d’espèces. On les reconnaît grâce à leur corps allongé avec une vingtaine de rayures verticales caractéristiques.

Famille des poissons lézards – Synodontidae

famille poisson lézard

Il s’agit d’une famille de poissons prédateurs au corps allongé et cylindrique emblématique. Les poissons-lézards peuvent mesurer de 10 à 35 centimètres maximum. Avec son aspect camouflage, il impressionne par une grande et large bouche contenant de nombreuses dents fines. Ils préfèrent les profondeurs marines sableuses ou les récifs où ils peuvent se nourrir de grosses espèces. 

Famille des raies – Dasyatidae

famille des raies

Les Dasyatidae sont une famille de raies. Ces espèces de poissons cartilagineux sont communes dans les mers chaudes du monde entier.

Elles comprennent plus de 70 espèces, y compris des vénéneuses. On les trouve dans les eaux de mer chaudes et modérément chaudes comme la Méditerranée. 

Famille des torpilles – Torpedinidae

torpille

Autre famille de poisson cartilagineux de la mer Méditerranée. Les Torpedinidae sont des cousins des raies sauf qu’elles possèdent des dards électriques.

D’apparence, les torpilles ont une peau douce sans écailles avec des taches plus foncées sur le dos. Sur les côtés de la tête, elles ont des organes qui génèrent de l’électricité avec une tension dépassant 200V chez les plus gros individus.

(Visited 48 times, 1 visits today)