9h30 Maison & Déco

Calade en pierre – L’art d’une technique Provençale

calade pierre seche

La calade est un parterre de pierres ou de galets enfoncés dans le sol. C’est une technique ancestrale emblématique des villages de Provence; mais aussi d’Italie et de Grèce. Ces ouvrages offrent un charme singulier aux ruelles, parcs et jardins avec ces nuances de tailles et de couleurs.

Cet art légendaire qui confère un esprit pittoresque demande un savoir-faire spécifique pour obtenir une surface plane, durable et parfaitement construite. Découvrez dans notre article l’origine de cette technique; pourquoi elle a été mise en place; et comment la reproduire chez vous.

Qu’est-ce qu’une calade ?

Il s’agit d’un assemblage de pierres traditionnelles réalisé selon des règles d’élaboration très concises. Leur apparence caractéristique se traduit par des motifs, des arabesques, des nuances de pierres brillantes aux soleil, des blasons; ou même de véritables fresques ! 

En effet, à l’origine, la calade était avant tout un pavage extérieur qui servait à l’écoulement des eaux; tout en servant d’identité aux villages lorsque les chemins carrossables étaient empruntés par les charrettes et les piétons.

calade pierre village provence
calade pierre village

Aujourd’hui, la calade fait partie du paysage architectural Provençal des villages et des jardins. On la voit régulièrement sous forme de chemins, d’escaliers, de patios; ou de courettes devant une entrée qui arbore des motifs divers et variés. 

L’avantage de ce type de revêtement, c’est de pouvoir apporter une mosaïque unique, artisanale, où les coloris naturels viennent offrir du cachet à n’importe quelle atmosphère. 

Origine de la technique

Au-delà de son côté esthétique qui confère un charme suranné, la construction d’une calade permettait en premier lieu de valoriser les roches locales pour les mettre au service de l’utilité communale.

Ainsi, les surfaces maçonnées de pierres, cailloux ou galets avaient automatiquement une élaboration légèrement pentue qui permettait de servir de rigole pour canaliser et évacuer les eaux. De plus, l’enchevêtrement des pierres maçonnées évitait l’érosion du sol qui pouvait s’assécher naturellement sans être étouffé par la matière.

cercle galet calade
motif calade pierre

Désormais prisées pour leur côté esthétique; la calade de pierre permet de délimiter des zones de plantations, d’empêcher les mauvaises herbes et de stabiliser les jardins pour y ajouter un espace détente (banc, coin repas, hamac, etc). Ces ouvrages entièrement artisanaux sont toujours réalisés sur-mesure et demande une grande patience pour obtenir un parterre de qualité.

Étapes de construction d’une calade

Chaque calade est unique et personnalisée en fonction des matériaux, de la configuration du site et de vos attentes. Pour isoler la terre avec grâce, et lui permettre de continuer à respirer de manière ornementale; le calage doit être entièrement réalisé à la main et selon une méthode particulière.

Pour autant, rassurez-vous; il est tout à fait possible de l’effectuer soi-même à condition de s’équiper avec le bon matériel, d’avoir quelques notions de maçonnerie et d’effectuer une préparation du sol au préalable. 

1 – Le Terrassement 

Pour réaliser une calade dans votre jardin, il convient de préparer le terrain. L’endroit où le parterre sera situé doit être nivelé (par exemple avec une bêche) et légèrement durci (c’est-à-dire qu’on évite les sols sablonneux).

Il est préférable que le terrain repose sur une faible pente (même 2 à 4°) ou que le centre soit légèrement plus en hauteur que les côtés. Cela augmente considérablement sa stabilité et permet une évacuation indispensable des eaux. Bien entendu, il convient d’orienter cette pente en directement des massifs ou des grilles de tout-à-l’égout.

Une fois que l’endroit est approprié, délimitez la parcelle avec des cordages et des piquets afin de créer des repères. Cela va vous aider a l’excavation de la future structure.

pose calage pierre

2 – Le choix des pierres

La deuxième étape demande de se fournir en pierres de préférence régionales pour répondre à l’atmosphère de votre lieu d’habitation. Si vous habitez à proximité d’un cours d’eau, d’une rivière ou d’une carrière; n’hésitez pas à vous renseigner sur une autorisation d’usage.

types pierres sol calade

Lors de la construction d’un calage en pierre sèche; il convient de suivre le principe de cohérence – c’est-à-dire que le décor doit être construit avec un seul type de matériau.

Vous pouvez le choisir en fonction de leur aspect et de vos préférences de motifs. Cela signifie que l’ensemble des pierres peuvent être rondes, tranchantes, ou encore brillante selon l’effet souhaité.

De plus, vous devez porter une attention particulière sur le fait que vos pierres ne doivent pas être gélives afin qu’elles n’éclatent pas en cas de grand coup de froid.

Les plus durables sont les :

  • Granites
  • Porphyres
  • Quartzites
  • Ou encore les calcaires.

Bien que le grès soit très pittoresque; il ne résiste pas suffisamment dans le temps. Surtout que ces derniers absorbent facilement l’eau, ce qui les fait patiner plus rapidement. Ils s’écaillent et s’effritent sous l’influence du gel, de la neige et de la pluie.

3 – Le décaissage du sol

Maintenant que vous avez l’ensemble des bases pour élaborer votre ouvrage; il est temps de creuser le sol pour le préparer à recevoir le parement.

La profondeur de l’excavation dépend de l’utilité que vous allez donner à votre calade. S’il s’agit d’un chemin ou d’un simple parterre piéton, le décaissage minimal est de 12 cm auquel il faut ajouter la hauteur des pierres posées.

Si la surface de pavées doit être carrossable (plane), le décaissage doit être plus profond. Généralement il est recommandé de prévoir 20 à 25 cm et de rajouter l’épaisseur du parement de pierre.

Lorsque vous avez creusé votre surface, couvrez le fond avec une toile géotextile qui va permettre d’ameublir l’ensemble et d’isoler la terre des pierres.

4 – La préparation du mortier

Le maçonnage est une étape cruciale pour obtenir un calage parfait. Il est généralement composé de chaux ou de ciment et de sable. Il va permettre de réaliser un lit de fond indispensable au maintien des pierres de calage.

mortier calade pierre

Une fois que vous avez une pâte homogène, étalez le mortier dans le trou et lissez-le. L’épaisseur de l’enduit doit être proportionnelle à la taille de vos pierres et de son épaisseur. Prenez en compte le fait de les assembler à la verticale ou à l’horizontale. La surface finale doit être plane et à hauteur du sol d’origine. 

Note : Si votre calage final réclame un motif, des initiales ou une forme particulière; prenez un objet pointu pour en dessiner les contours dans le mortier étalé avant qu’il ne sèche. 

5 – Le positionnement des pierres

Les pierres choisies doivent être assemblées entre elles de manière à s’ajuster au millimètre près, en évitant de recourir à la taille. 

Placez-les (sans les enfoncer) en suivant le modèle préalablement dessiné dans le mortier en les gardant toujours étroitement serrées. Elles peuvent être disposées de façon couchée c’est-à-dire horizontalement ou alors debout en les enfonçant sur la tranche directement dans l’apprêt. 

Sachez que la dernière méthode permet de créer une calade plus solide en raison d’un ajustement plus serré ce qui offre une meilleure répartition des charges.

Une fois que toutes vos pierres sont installées, réajustez l’ensemble; puis à l’aide d’un maillet, enfoncez-les sur 1 cm pour les faire prendre dans le mortier. 

5 – Les finitions et joints

Une fois l’ouvrage finalisé, il ne vous reste plus qu’à combler les espaces entre les pierres avec un mortier plus léger que celui du lit de fond. Généralement il s’agit d’un mélange de sable (2/4), de ciment (1/4) et de chaux (1/4). 

Répartissez le mortier à sec l’ensemble du pavage. Avec une brosse en paille fine ou un balai en fibre de coco débarrassez la surface des surplus (sans creuser); puis humidifier légèrement les pierres afin d’activer la prise de la chaux.

La surface doit être laissée au séchage pendant au moins 48h pour un chemin ou un parterre; et plus d’une semaine si sa vocation est d’être carrossable où que des piétons puissent passer dessus.

pose pierre
(Visited 6 times, 1 visits today)