10h24 Food & Drink

Spécialité Niçoise – Le bon goût de la cuisine Nissarde !

specialite nicoise

Vous avez sûrement dû déjà entendu parler d’au moins une spécialité Niçoise au cours de votre vie… Si ce n’est pas la fameuse salade, c’est peut-être la pissaladière ou encore la socca ?

Une ville de rêve, avec une mer qui rivalise avec les lieux plus paradisiaques et une cuisine qui mêle savamment plats traditionnels transalpins et apéritifs alléchants et savoureux. 

Si vous venez en vacances à Nice ou si vous êtes simplement de passage, vous devez absolument goûter à l’une des spécialités gastronomiques de la cuisine Niçoise.

Tout comme les spécialités Corses et les gourmandises Marseillaises ; certaines recettes Nissardes font partie des incontournables de la cuisine Française à déguster dans les meilleurs restaurants, bistrots et boulangeries de la ville la plus imposante de la French Riviera !

Une petite mise en bouche pour commencer ?

Pour mettre vos papilles en appétit quoi de mieux que de débuter le repas avec quelques spécialités Nissardes à déguster solo ou à partager autour d’un apéro ! 

La célèbre socca

La Socca est une immense galette de pois chiches typique de la région Niçoise. Elle est faite de la même manière qu’une crêpe, où la pâte est cuite à feu très vif avant d’être portionnée et dégustée encore bien chaude.

En pratique, la recette est très similaire à la farinata Toscane ou à la cecina.

socca nice

Il faut dire que les origines de cette spécialité Niçoise furent insufflée par la Ligurie et le croissant fertile Méditerranéen.

Ensemble, ils ont eu une production abondante de pois chiche dès le Moyen-Âge. Une gourmandise salée emblématique qui se déguste tout au long de la journée !

La délicieuse anchoïade

A Nice, le moment de l’apéritif est vécu comme un authentique rituel oenogastronomique ; et les plats qui sont servis à ce moment particulier de la journée entrent dans le top dix des plats à déguster ! 

L’anchoiade fait partie de ce rituel. Il s’agit d’une onctueuse crème faite d’anchois, de câpres, d’huile d’olive, et d’ail délicatement pilés au mortier avant d’être tartinés sur des croûtons de pain croustillants.

Anchoïade

Une merveille culinaire très simple, que les locaux apprécient également avec des bâtonnets de crudités de légumes de saison.

Les adorables petits farcis Niçois

Servis tièdes ou en buffet froid, ces farcis de légumes locaux sont une spécialité Niçoise incontournable !

La recette d’antan est basée sur une farce de chair de bœuf et de porc mélangée auxquels viennent s’ajouter un filet d’huile d’olive, de l’ail, des herbes fraîches ; et quelques tours de moulin à poivre et sel.

farcis nicois

L’ensemble est alors moulé dans de petits légumes Provençaux comme la tomate, l’oignon et la courgette ronde de Nice. À picorer sans fin !

La somptueuse pissaladière

On pourrait la définir comme la pizza niçoise ! Avec sa pâte à la fois croustillante et moelleuse, la pissaladière est une grande tarte rectangulaire qui fait le plaisir des amateurs de produits de la mer. 

À partager ou à consommer sur le pouce, ce plat enrichi de pissalat (crème salée aux sardines et aux anchois) porte un nom éponyme.

pissaladière

C’est une recette star de la ville et que vous devez absolument déguster lors d’un apéritif dinatoire ou d’un brunch express.

La généreuse soupe au pistou

Plat aux origines anciennes, la soupe au pistou enrichit la soupe aux haricots (coco, blanc et rouge) traditionnelle avec une sauce façon pesto verde Italien. À base d’ail, de basilic et de fromages à pâte dure, comme le parmesan.

Le pistou apporte une note à la fois fraîche et corsée très appréciée. 

Soupe au pistou

Une expérience inédite pour les papilles, recommandée pour les amateurs de cuisine franchouillarde et culturelle.

Fritto misto à picorer

Avez-vous déjà entendu parler du fritto misto ?

Cette succulente fricassée de fruits de mer panés fait le régal des petits comme des grands en apéritif à partager ; ou en entrée à savourer.

fritto misto

Il s’agit de blanc de seiche, d’anneaux de calamar, de poulpe mais aussi de crevettes qui sont généreusement panés à la farine de pois chiche avant d’être frits à l’huile d’olive.

Ce mélange est proposé avec une sauce tartare aux câpres ; ou une sauce cocktail pimentée qui permet de goûter aux petits débarquement de la pêche locale.

La ravissante fougasse

Si de nombreuses régions Françaises ont revisité la fougasse à leur manière, celle de Provence-Alpes-Côte-d’Azur est unique.

Comme beaucoup d’autres délices Méditerranéens, elle est enrichie d’une bonne dose d’olives de Nice, de fromage et d’anchois

fougasse provençale

Cela vous semble familier ? Effectivement, certains surnomment la fougasse locale, la pizza Provençale ! Tout comme sa cousine la pissaladière, la fougasse est en réalité dérivée d’une focaccia Romaine servie dans tout l’empire.  Bien qu’il puisse être considéré davantage comme une stratégie marketing qu’une caractérisation appropriée, la similitude ne peut être niée !

Le Barbajuan croquant et gourmand

Le Barbajuan est un snack populaire à Nice mais surtout à Monaco. Dans la principauté, ce petit beignet farci est même reconnu comme étant le plat national ! Il s’agit d’une sorte de petite croquette ressemblant à un ravioli qui est farci et frit dans de l’huile. 

À l’intérieur, il y a de la farce, le plus souvent à base de blette, de ricotta et de riz mais il n’est pas rare de le trouver fourré avec de la courge rouge, de la viande hachée ou des œufs.

barbajuan

Le barbagiuan est souvent vendu dans les boulangeries comme collation rapide ou préparé en tapas à picorer de façon conviviale en terrasse.

Envie d’un plat typiquement Niçois ?

Sur la promenade des Anglais, les terrasses et les plages privées permettent de consommer une spécialité Niçoise presque les pieds dans l’eau. 

Quel plaisir de déguster ces mets tout en légèreté dont la tradition est perpétuée !

L’intrépide bourride

Parmi les plats typiques de Nice, les amateurs de poisson de roche ne manqueront pas de goûter la Bourride.

Une soupe de poisson composée uniquement de poissons blancs, dont la lotte. Ils sont cuits à la vapeur et servis avec des légumes cuits, de la mayonnaise, de l’huile d’olive et des croûtons frottés à l’ail. 

Bourride

C’est la variante Niçoise typique de la bouillabaisse Marseillaise, où il n’y a pas de sélection de poissons mais tous sont utilisés sans distinction.

L’incontournable salade Niçoise

Ce plat est certainement le plus célèbre de tout Nice ! Cette recette inspirée de la salade Pascale Provençale est composée de tomates, de poivrons, d’oignons de Printemps ; d’œufs durs ; de thon nature ; de fèves ou d’artichauts ; et d’olives Cailletier de Nice

salade nicoise

Enfin, n’oublions pas de sublimer l’ensemble avec des anchois et des feuilles de basilic parsemées sur le dessus. Servie en petite entrée ou généreusement en plat, la salade Niçoise satisfait de nombreux estomac lors des journées les plus chaudes de l’Été.

L’incroyable pan bagnat

Le Pan Bagnat est un sandwich rond au pain moelleux et presque mouillé par une pointe d’huile d’olive.

Il est garni d’une salade niçoise préparée avec de la laitue, tomates, œufs durs, poivrons rouges et verts, oignon finement haché, olives vertes et olives noires dénoyautées ; mais aussi de thon, filets d’anchois, oignons à l’huile, basilic, concombres et fenouil cru. 

pan bagnat

Autour de Nice on en trouve un peu partout surtout dans les boulangeries et les snacks ; tant ici le pan bagnat régale les habitants de midi jusqu’à minuit !

L’irrésistible daube Niçoise

Tradition et goût se rencontrent dans ce plat typique de la cuisine Niçoise. Comment résister à cette gourmandise de viande de bœuf ou de lapin parfumée au thym et au vin rouge ? 

La daube Niçoise a tout d’absolument succulent et c’est l’un des seuls plat véritablement consistant (et même parfois lourd) que l’on rencontrera sur la carte des spécialités locales.

daube nicoise lapin

On l’a sert traditionnellement avec des gnocchis de pommes de terre dorées ; sur lesquelles on vient napper la sauce au vin rouge. Un régal ! 

La délicate ratatouille

Elle fleure bon les herbes de Provence et les légumes de saison. La ratatouille Nissarde à ce petit plus que les autres n’ont pas.

En effet, en plus d’être un plat très savoureux de légumes mijotés ; il se trouve souvent mélangé avec des grains de riz façon pilaf avant d’accompagner un délicieux poisson grillé.

ratatouille nicoise

La ratatouille Niçoise est sans aucun doute le plat principal non seulement de la localité, mais de la cuisine cent pour cent française.

L’excellente brandade de morue

Contrairement aux croyances populaires, la brandade de morue tire bien son origine du bassin Méditerranéen ; et notamment de Monsieur Durand natif d’Alès qui a rapidement envie le Sud de la France avec cette recette gourmande à souhait.

Du Languedoc à la Ligurie, la Brandade de Morue dont la crème de cabillaud et de pommes de terre gratinées en surface séduit en toute saisons.

brandade de morue

L’authentique spécialité Niçoise est renforcée par une saveur forte d’ail qui ne convient pas aux palais trop délicats. Toutefois, nous pouvons vous assurer qu’elle est vraiment délicieuse et que vous ne pouvez pas la manquer !

Et si on faisait place aux gourmandises sucrées ?

Dans cette région du Sud-Est de la France, les becs sucrés ne sont pas vraiment à l’honneur. Toutefois, il demeure deux desserts étonnants qui en valent réellement le détour.

Les délicieuses ganses Niçoises

Une ganse, c’est en réalité un succulent beignet que l’on déguste à Mardi Gras.

C’est d’ailleurs pour cette raison que ces gâteaux à la fleur d’oranger prononcée ont une forme de foulard. Les ganses Niçoises représentent le costume traditionnel des hommes durant la période du Carnaval de Nice.

ganses nicoises

Ces beignets se distinguent des merveilles du Sud-Ouest et des bugnes Lyonnaises par un façonnage plus plats qui les rendent plus croustillants après cuisson. Peu difficile à réaliser, les familles Nissardes ont pour tradition de faire travailler petits et grands la veille du carnaval de Nice. Ainsi tout le monde peut s’en délecter le lendemain de cet atelier participatif et gourmand !

La fameuse tourte aux blettes

À l’origine, la tourte de blette étaient une recette salée traditionnelle servie à la fin du XVe siècle.

Mais face à l’opulence de sa production locale ; le légume très apprécié comme spécialité Niçoise s’est rapidement fait connaître sous un aspect plus original.

tourte aux blettes

La tourte salée s’est déclinée en version sucrée et le succès fut encore plus radical. Les feuilles de blettes finement hachées sont rejointes par des pignons de pin et des raisins secs marinés qui offrent une onctuosité sans pareil. Souvent hésitants au départ, les estivants sont finalement conquis dès la première bouchée. Encore un mets inédit qu’il faut absolument essayer ! 

(Visited 260 times, 1 visits today)